Bien vieillir, c'est vieillir en forme !

Bien vieillir, c’est vieillir en forme !

 

Si l’on vous demande ce que vous entendez par « bien vieillir », vous répondrez sans doute : vieillir avec toute son autonomie et sans maladie chronique, c’est-à-dire vieillir en bonne santé, et si possible heureux.

 

L’espérance de vie en France à 65 ans a progressé en dix ans de 2,6 ans pour les femmes et de 3,5 ans pour les hommes, grâce aux progrès de la médecine. Dans les conditions de mortalité de 2016, une femme de 60 ans peut ainsi espérer vivre jusqu’à 87,6 ans et un homme jusqu’à 83,2 ans.

Mais ces données, parmi les meilleures au monde, classées au deuxième rang européen, sont malheureusement corrigées par un autre indicateur : l’espérance de vie en santé, c’est-à-dire le nombre d’années qu’une personne peut compter vivre sans souffrir d’incapacité dans les gestes de la vie quotidienne. Et cet indicateur progresse moins vite que l’espérance de vie, ce qui signifie pour les seniors plus d’années en mauvaise santé. La France est classée sur ce critère au dixième rang européen sur vingt-huit.

La faute à une mauvaise hygiène de vie qui impacte le corps sur le long terme, jusqu’à produire ses effets dans nos vieux jours, et nous faire ressentir plus durement la vieillesse. Qui souhaite vivre plus longtemps mais en mauvaise santé ?

Adopter une bonne hygiène de vie à tout âge vous donne tous les atouts pour vieillir autonome et en bonne santé. Rappelons trois règles essentielles pour préparer activement le terrain heureux de vos vieux jours.

 

Règle numéro 1 : Pratiquer une activité sportive musculaire et d’endurance

Il n’y a pas d’âge limite pour faire du sport et pas d’âge limite pour s’y mettre, sauf contre indication majeure. Vous avez peut-être entendu parler de cet homme britannique surnommé «la tornade en turban», qui avait commencé sa carrière de marathonien à 89 ans et prenait tout juste sa retraite d’athlète à 101 ans, après une ultime course de dix kilomètres.

L’activité physique est un véritable anti-âge : au-delà de ses bénéfices immédiats sur la santé de votre cœur, de vos poumons et de votre mental, elle intervient au cœur de vos cellules, limitant votre risque de développer une pathologie chronique telle que diabète, maladies cardiovasculaires, cancers, etc. Cette action est surtout liée aux activités d’endurance.

Autres bénéfices importants de l’activité physique : elle permet de lutter contre la sarcopénie, c’est-à-dire la fonte qui atteint la masse musculaire des seniors. Et, en sollicitant le capital minéral osseux, elle contribue à le maintenir et à éloigner le risque d’ostéoporose. Ces deux avantages protègent les seniors d’une fragilisation musculaire et osseuse, deux facteurs importants de chutes et donc de risque de dépendance.

Il convient ainsi de pratiquer en alternance une activité physique d’endurance et de résistance au moins vingt minutes trois fois par semaine.  N’oubliez pas que les activités douces telles que jardinage et promenade doivent aussi garder leur place dans votre quotidien.

 

Règle numéro deux : une alimentation adaptée

En vieillissant, les besoins nutritionnels évoluent. Contrairement aux idées reçues, les personnes âgées ne doivent pas manger en moins grandes quantités. On observe en revanche que la diminution du goût et de l’odorat altère parfois le plaisir de manger et peut provoquer une baisse d’appétit.

Votre alimentation devra ainsi vous protéger des risques de déséquilibre nutritionnel qui peuvent affecter les seniors.

Conservez trois repas équilibrés par jour et ajoutez éventuellement un goûter dans l’après-midi. Veillez à maintenir une grande diversité en privilégiant :

– Les produits laitiers à raison de trois à quatre par jour. Riches en calcium, ils vous permettent de lutter contre l’ostéoporose. Ils représentent par ailleurs une source de protéines de bonne qualité, importante si vous consommez peu de viande ou de poisson.

– La viande, le poisson et les œuf : une à deux fois par jour car les besoins en protéines augmentent avec l’âge. Il est donc important d’en consommer car ils aident au maintien de la masse musculaire et donc préviennent les chutes liés au vieillissement.

– Les Oméga 3 : les aliments riches en Oméga 3 (maïs, noix, germe de blé, poissons gras et crustacés) ont un impact reconnu sur la baisse du risque de décès liés aux maladies cardiovasculaires et aux cancers.

– Les aliments pauvres en sucre : responsable entre autres du diabète et de l’obésité, le sucre est déclaré aujourd’hui l’ennemi numéro 1 de la santé.

– Les produits à base de céréales (pain, pâtes, riz, quinoa, etc.) : ils apporteront l’énergie nécessaire à votre organisme, qui, pour une même tâche, dépense plus d’énergie qu’une personne jeune.

 

Enfin, n’oubliez pas de vous hydrater : avec l’âge, la perception de la soif est altérée, vous exposant à une déshydratation. Donc soif ou pas soif, buvez 1,5 litre d’eau ou autres liquides (sauf alcool) par jour !

 

Règle numéro trois : ni tabac, ni alcool, ni stress

C’est bien sûr un idéal mais tabac, alcool et stress ensemble ou séparément grèvent votre santé et son avenir en aggravant votre risque de maladie chronique.

Il faudrait ajouter une règle numéro quatre : soyez heureux ! Le bonheur n’est pas le fruit du hasard mais un état d’esprit qui s’entretient tout au long de la vie jusqu’à faire de votre vieillesse un art de vivre. Les recettes éprouvées par les personnes âgées qui se disent heureuses sont plutôt accessibles : avoir une vie saine et équilibrée (cf. ce qui précède), être proche de sa famille ou entouré des bonnes personnes, avoir un logement adapté et être suivi par un bon médecin. Et avant tout, vivre l’instant présent, être optimiste et profiter de la vie !

 

One Response

  1. Bonjour Madame. Merci pour ce jolie commentaire. Je vous invite à nous contacter par téléphone ou par email à medecine.esthetique@cdmagenta.fr afin qu’on puisse vous renseigner sur le peeling ou toute autre technique qui vous conviendrait. Au plaisir de vous lire. A très bientôt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *