FAQ : Le Peeling

FAQ : Le Peeling

Le peeling est un traitement chimique dont l’action est définie par le mot anglais qui le désigne, « to peel »,
signifiant « peler » : sa formule concentrée en acides de fruits agit en provoquant une desquamation de la peau
qui stimule son renouvellement.
Il s’adresse aux personnes souhaitant améliorer l’aspect et la qualité de leur peau, lui rendre son éclat et sa
fermeté, estomper irrégularités et comédons, rides et taches brunes, ou effacer des taches de pigmentation telles
que les cernes foncées ou le mélasma.
Au Centre médical Saint Lazare, trois types de peeling sont proposés : peelings doux à l’acide glycolique ou
acide de fruits pour donner de l’éclat et unifier un teint terne et combattre les premiers signes de vieillesse ;
peelings moyens pour estomper les rides et rajeunir le visage ; peelings moyens dépigmentant contre le masque
de grossesse et les taches pigmentaires.
• Le peeling doux dit « superficiel », pratiqué dans un centre de médecine esthétique comme celui de Saint-
Lazare, contient malgré son appellation une forte concentration en acides de fruits (au minimum 50%), très
supérieure à celles proposées par les instituts de beauté, qui ne peuvent proposer que des peelings très légers
concentrés au maximum à 15%. Il aura un effet abrasif au niveau de l’épiderme, pour l’amèner à se régénérer. Il
permet de traiter tous les types de peaux, à la condition de respecter des protocoles précis d’application de
crèmes pré et post-peeling. Ce peeling peut être pratiqué sur des peaux jeunes ou matures, dès l’adolescence et
sans âge limite. Il est néanmoins particulièrement indiqué sur des peaux jeunes, dont il affine le grain et corrige
les petites imperfections (ridules, taches).
• Les peelings dits « moyens », à base de d’acide trichloracétique (TCA), sont bien adaptés aux peaux
matures, ainsi qu’aux peaux grasses à tendance acnéique : ils agissent en profondeur jusqu’au derme et
entraînent un véritable renouvellement de la peau, pour un vrai coup d’éclat. Il peuvent aussi être utilisés contre
les irrégularités du teint : acné et cicatrices d’acné, masque de grossesse, lentigos, taches brunes. En
contrepartie, la desquamation de la peau consécutive au traitement est plus importante qu’avec un peeling doux.


Il existe différents degrés et intensités de peeling, induisant différentes profondeurs d’action. Ceux-ci dépendent
de deux paramètres : la concentration en acides de la solution de peeling et le nombre de répétition des
applications du produit sur la peau.
• Le peeling superficiel agit en douceur sur l’épiderme, couche la plus superficielle de la peau. Il contient
néanmoins au minimum 50% d’acides de fruit, et doit obligatoirement être appliqué sous le contrôle d’un
médecin. Il est composé d’un gel à l’acide glycolique, un acide de fruits d’origine naturelle, obtenu à partir de la
canne à sucre.  Il s’agit d’un acide alpha-hydroxyle ou AHA, formule utilisé la plupart du temps par les médecins
esthétiques. Mais d’autres acides de fruits peuvent être utilisés, comme l’acide salicylique ou l’acide kojique.
L’acide de fruit va avoir une action exfoliante qui va permettre de détacher les cellules mortes de l’épiderme. Il va
dans un deuxième temps permettre de stimuler la régénération cellulaire. Ce peeling aura différentes actions
bénéfiques. Il sera purifiant, il va désobstruer les pores et les resserrer. Il unifiera le teint et vous rendra une peau
éclatante et radieuse. Il encouragera le renouvellement cellulaire, qui a tendance à ralentir avec l’âge et ainsi
donner un « véritable coup de jeune » à votre visage. Le peeling à l’acide de fruits, faiblement dosé, entraîne une
desquamation modérée et discrète. • Le peeling TCA agit plus en profondeur, jusqu’au derme superficiel : l’acide trichloracétique (TCA) qu’il contient
est un acide organique dérivé de l’acide acétique. Le TCA va entrainer la mort des cellules de l’épiderme, qui
blanchissent et durcissent. La couche de cellules mortes va durcir, se craqueler puis peler. Le peeling au TCA
entraîne non seulement une desquamation plus importante de l’épiderme, mais aussi une stimulation en
profondeur du renouvellement cutané, avec une production plus importante de collagène et d’élastine, ce qui lui
confère un pourvoir tonifiant pour les peaux relâchées. Il rend la peau plus ferme et plus souple.
Il permet aussi d’atténuer, voire de faire disparaître tâches, ridules et cicatrices anciennes d’acné.


Il existe différents degrés et intensités de peeling, induisant différentes profondeurs d’action. Ceux-ci dépendent
de deux paramètres : la concentration en acides de la solution de peeling et le nombre de répétition des
applications du produit sur la peau.
• Le peeling superficiel agit en douceur sur l’épiderme, couche la plus superficielle de la peau. Il contient
néanmoins au minimum 50% d’acides de fruit, et doit obligatoirement être appliqué sous le contrôle d’un
médecin. Il est composé d’un gel à l’acide glycolique, un acide de fruits d’origine naturelle, obtenu à partir de la
canne à sucre.  Il s’agit d’un acide alpha-hydroxyle ou AHA, formule utilisé la plupart du temps par les médecins
esthétiques. Mais d’autres acides de fruits peuvent être utilisés, comme l’acide salicylique ou l’acide kojique.
L’acide de fruit va avoir une action exfoliante qui va permettre de détacher les cellules mortes de l’épiderme. Il va
dans un deuxième temps permettre de stimuler la régénération cellulaire. Ce peeling aura différentes actions
bénéfiques. Il sera purifiant, il va désobstruer les pores et les resserrer. Il unifiera le teint et vous rendra une peau
éclatante et radieuse. Il encouragera le renouvellement cellulaire, qui a tendance à ralentir avec l’âge et ainsi
donner un « véritable coup de jeune » à votre visage. Le peeling à l’acide de fruits, faiblement dosé, entraîne une
desquamation modérée et discrète.


Le peeling est un traitement qui présente peu ou pas de risques médicaux. Cependant, comme pour tout acte
médical, il convient de respecter un certain nombre de contre-indications.
Si elles ne sont pas respectées, cela peut entraîner un certain nombre de risques, notamment de taches
pigmentaires ou de cicatrices définitives. Pour les peaux foncées à noires, il faut être particulièrement vigilant et
respectés des précautions strictes (traitement post-peeling avec des crèmes préparatoires).
Pour tous les types de peau, le traitement est contre-indiqué :
– en cas de grossesse en cours ;
– dans le cas d’un acné inflammatoire ;
– dans le cas de la prise de médicament contre l’acné ou d’infections de peau telles que l’herpès.
– dans le cas d’une exposition récente au soleil ou aux UV avant le traitement, qui constitue une contre-
indication absolue au peeling. L’application d’autobronzant avant le traitement est également
déconseillée.
Le soleil est contre-indiqué en raison de l’effet du peeling sur les mélanocytes, cellules qui produisent la
mélanine, en pigmentant la peau pour la protéger contre les rayons ultraviolets. Après un peeling, l’épiderme est
dépouillé de ses couches les plus superficielles et les mélanocytes sont alors plus proches de la surface de la
peau donc plus exposés au soleil : ils sont alors plus sensibles à la lumière solaire et réagissent en produisant de
la mélanine à l’excès. Le risque est alors de voir apparaitre des taches pigmentaires : lentigo solaire, taches de
vieillesse, mélasma.
La première consultation avec votre médecin esthétique permettra de vérifier l’absence de toute contre-indication
et de déterminer le choix de l’indication et du peeling qui vous convient.


Le peeling existe depuis de vingt ans en France et évite de pratiquer une intervention invasive de chirurgie
esthétique.
Seul le peeling profond comporte un risque important : ce traitement permet d’atténuer les rides importantes avec
des résultats spectaculaires, mais il n’est presque plus pratiqué aujourd’hui, car les acides très puissants qui sont
utilisés risquent de brûler la peau. Il s’accompagne d’autre part de suites lourdes et douloureuses, avec une peau
rouge, gonflée et douloureuse pour longtemps, qui oblige à une éviction sociale longue. La plupart des médecins
préfère au peeling profond les peelings superficiels ou moyens, dont la concentration moindre de produit présente
moins de risques.
Au Centre médical Saint Lazare, trois types de peeling sont proposés, de superficiel à moyen : peeling doux à
l’acide glycolique ou acide de fruits pour lutter contre l’acné ; peeling à base de d’acide trichloracétique (TCA)
moyen pour rajeunir le visage et unifier le teint ; et peeling dépigmentant contre le masque de grossesse et les
taches de pigmentation. Ces traitements ne sont pas assortis de risques d’allergie ; ils ne fragilisent pas la peau

et n’entraînent pas de sensibilisation, au contraire : la peau est densifiée par la stimulation des fibres de
collagène et d’élastine au fur et à mesure des séances.
Ils n’en restent pas moins des traitements médicaux qui doivent obligatoirement être pratiqués par un médecin,
en s’entourant des précautions nécessaires.
Les effets secondaires, rares si le choix du peeling est adapté à votre type de peau, existent : une poussée
d’acné ou une infection bactérienne peuvent survenir de manière imprévisible. Ces manifestations sont
cependant exceptionnelles et transitoires. Des soins adaptés pour désinfecter soigneusement la peau les jours
qui suivent le peeling permettent généralement d’empêcher l’apparition de ces réactions.
Autres effets secondaires possibles, les troubles pigmentaires –cicatrices blanches ou taches brunes – qui
peuvent survenir après un peeling moyen pratiqué sur une peau foncée, une exposition solaire trop précoce
après un peeling ou un protocole de soins post-peeling mal observé.
Lors de votre première consultation, vous serez informé(e) sur toutes les précautions à prendre pour éviter tout
danger pour votre peau.


Le peeling convient à toutes les peaux mais demande des dispositions particulières avant et après le traitement
pour éviter les réactions inflammatoires.
Pour les peaux noires et foncées de type métis ou asiatiques, des précautions particulières devront être
observées avec une rigueur renforcée : avant un peeling superficiel, des crèmes spécifiques dépigmentantes
permettront de réguler le niveau de mélanine pour éviter les phénomènes de rebonds pigmentaires, qui se
caractérisent par des taches plus foncées que la carnation du visage. Le produit utilisé dans le cadre du peeling
superficiel sera plus faiblement dosé et agira sur une durée de pose plus courte. Le peeling moyen à base de
TCA sera fortement déconseillé aux peaux noires et foncées. En revanche, les peelings dépigmentants proposés
par le centre médical Saint-Lazare leur sont particulièrement adaptés, pour traiter l’hyperpigmentation
réactionnelle.
Pour toutes les peaux, la première des précautions à observer est d’exclure toute infection virale ou bactérienne
sur la zone à traiter ; en cas d’herpès simplex récurrent, une prophylaxie orale est recommandée.
Deuxième précaution importante : protéger votre peau du soleil, avant et pendant tout le traitement, avec une
protection solaire à fort indice. Pour un peeling superficiel, vous devrez vous protéger six semaines avant la
séance et environ un mois après celle ci. Pour un peeling moyen au TCA, il faudra attendre environ 6 semaines,
voire deux mois avant de vous réexposer au soleil.
D’autre part, des crèmes prescrites par votre médecin esthétique devront être appliquées avant et après la
séance.
Selon le peeling que vous réaliserez, votre médecin esthétique choisira les crèmes à appliquer, afin de préparer
votre peau : une crème à base d’acide de fruits -comme ceux que contiendra votre peeling, à des concentrations
beaucoup moins importantes- devra être appliquée le soir, et une crème hydratante et protectrice sera appliquée
de jour, durant les quinze jours précédant la séance.
Après le peeling, votre médecin vous prescrira une crème « postpeel » afin de maximiser les effets du peeling et
de les faire durer dans le temps.
Si la préparation de votre peau par les crèmes prescrites reste facultative quoique fortement conseillée pour un
peeling superficiel, elle est obligatoire pour un peeling moyen. Elle passe principalement à l’emploi quotidien,
matin et soir, plusieurs semaines avant la séance, d’une crème à base d’hydroquinone et de vitamine A acide.
Une peau mal préparée peut réagir par une inflammation lors du traitement qui se traduira à long terme par des
taches de pigmentation.


Que ce soit pour pratiquer un peeling superficiel ou un peeling moyen au TCA, une préparation de la peau est
conseillée. Votre médecin vous prescrira une crème exfoliante pour éliminer les cellules mortes de l’épiderme :
vous appliquerez cette crème pendant quelques semaines avant la séance pour commencer à « attaquer » les
couches superficielles de l’épiderme. Celui-ci sera ainsi prêt pour le peeling réalisé par votre médecin en cabinet.
Le jour de votre séance, avant l’application du peeling, le médecin vous appliquera une solution de préparation
avant peeling (Pré-Peel), afin de nettoyer et purifier votre peau pour éviter que les peaux mortes et les cellules
graisseuses obstruant les pores de l’épiderme ne fassent obstacle à la pénétration de la solution. Il protègera
également les zones les plus fines du visage (pourtour des yeux) afin d’empêcher une diffusion trop rapide du
produit qui causerait une irritation.
Après cette préparation, le médecin appliquera le peeling :
– dans le cas d’un peeling superficiel aux acides de fruit, le médecin étalera le produit sur votre visage à l’aide
d’un pinceau, en commençant par la zone médiane du visage, la plus grasse, et en terminant par son contour. A
l’application, vous ressentirez une impression assez vive de chaleur et de picotement qui s’atténuera au cours de
votre séance. Le médecin laissera poser le peeling sur une durée de quelques minutes, variable selon les
patients –jusqu’à une vingtaine de minutes- : il déclenchera un chronomètre pour mesurer le temps imparti de la
séance. Pendant ce délai, il restera auprès de vous pour surveiller la réaction de la peau, et arrêter le traitement
tout de suite en cas de rougeur trop importante ou de blanchiment qui traduirait une pénétration trop importante
du produit. Le temps d’action écoulé, il neutralisera l’action du peeling à l’aide d’une base (solution à base de
bicarbonate de soude), afin d’en bloquer les effets aussitôt après que le produit ait atteint la profondeur
souhaitée.
– dans le cas d’un peeling TCA, la séance est plus longue, elle peut durer jusqu’à 40 minutes. Le médecin
appliquera une première fois le peeling à l’aide d’un coton-tige, et répétera l’opération jusqu’à obtenir un
blanchiment de votre peau, qui lui indiquera que le peeling a bien atteint la profondeur souhaitée. Plus le peeling
sera concentré en TCA et plus le nombre de passage effectué par le médecin sur votre peau se répétera, plus le
peeling agira profondément. Cette application peut être un peu douloureuse : vous ressentirez une sensation de
chaleur pendant quelques minutes. Après ce laps de temps, votre praticien appliquera une solution pour
neutraliser le TCA. Une rougeur intense se manifestera et persistera quelques heures. Elle sera accompagnée
d’un œdème plus ou moins marqué pendant 2 à 4 jours, et d’une desquamation de la peau pendant une
semaine. La peau restera ensuite rosée une à deux semaines.


Lors de votre séance de peeling superficiel, vous ressentirez un léger picotement, plus ou moins douloureux
selon votre sensibilité. La sensation, globale, concernera l’ensemble du visage ; elle sera plus importante au
moment de l’application du peeling, en début de séance. Dans les secondes suivantes, ce ressenti s’atténuera et
le traitement deviendra plus confortable et presque indolore. Deux minutes après, le produit vous sera retiré. Pour
stopper l’action du gel sur la peau, votre médecin esthétique dermatologue le neutralisera à l’aide d’une
préparation qui aura pour effet d’apaiser immédiatement le picotement de votre peau.
Lors d’un peeling moyen à base de TCA, la sensation douloureuse sera plus prononcée du fait de la profondeur
d’action plus importante de la solution chimique. Néanmoins, la douleur reste modérée : c’est pourquoi le peeling
moyen se pratique sans anesthésie, même locale.
Lors de l’application, vous ressentirez, outre des picotements, une sensation de chaleur qui persistera environ
durant les premières minutes de la séance. Les suites ne sont pas douloureuses et la douleur aura disparu
quelques minutes après votre traitement.

Le peeling profond, qui n’est pas pratiqué au Centre médical Saint-Lazare, se pratique sous anesthésie. Après la
séance, vous ressentirez pendant plusieurs heures une forte sensation de chaleur sur la zone traitée. Les suites
sont longues et douloureuses et se caractérisent par une rougeur et un œdème durables de plusieurs jours. Une
éviction sociale de dix à quinze jours sera nécessaire jusqu’à complète cicatrisation de la peau.


Après une séance de peeling superficiel, vous pourrez reprendre immédiatement vos activités habituelles. Vous
n’aurez pas d’autres suites qu’un léger rosissement de votre peau. Votre peau sera sèche pendant quelques
jours, et vous pourrez constaterez une légère desquamation lors de votre démaquillage du soir, mais celle-ci
restera discrète et ne vous empêchera nullement de vaquer à votre vie sociale et professionnelle sans gêne
particulière.
Le peeling moyen à l’acide trichloracétique (TCA) aura des suites un peu plus visibles pour votre aspect extérieur
et pendant les quelques jours suivants le traitement, il faudra veiller à se protéger du soleil.
Après un peeling moyen, la peau prendra un aspect blanchâtre dû au « givrage » provoqué par le produit, qui
virera au rose pendant quelques heures. La peau sera rouge et gonflée par un œdème (gonflement de la peau)
plus ou moins marqué : cette réaction peut durer quelques heures –la rougeur peut demander jusqu’à 48 heures
pour se dissiper. A partir du troisième jour après le traitement, la peau va se rétracter et s’assécher pour ensuite
« peler ». Ce phénomène de desquamation va durer entre une à deux semaines. Des croûtes peuvent
éventuellement se former : elles ne devront pas être arrachées, ce qui risquerait de créer des cicatrices
résiduelles. Des soins locaux – crèmes cicatrisantes à base de corps gras, crèmes émollientes et vitamines vous
seront appliqués pour faciliter la récupération et éviter au maximum ces formations de croûtes. La desquamation
passée, une peau toute neuve et lisse apparaitra, débarrassée de ses taches et ridules, encore légèrement rosée
pour quelques jours. Jusqu’à ce que cette couleur rosée disparaisse, vous devrez veiller à la nettoyer, la
désinfecter scrupuleusement, bien l’hydrater et éviter de vous exposer au soleil pour éviter la formation de
taches brunes. La roseur s’atténuera d’elle même en quelques jours pour laisser naturellement la place à votre
carnation habituelle.


Un peeling superficiel abrase la peau dès son application. Les résultats sont immédiats : le teint rayonne, la peau
est plus nette, plus lisse, douce au toucher. Ce résultat continue à s’améliorer avec le temps au fur et à mesure
que l’élimination des cellules mortes entraînée par le peeling se poursuit. Au terme des trois à cinq séances
réalisées, vous constaterez un « coup de jeune » sur votre visage, un teint plus uni, matifié, dont les pores
resserrés et les petites taches et irrégularités auront disparu.
Un peeling moyen va apporter les mêmes bénéfices à votre peau avec un effet plus prononcé sur les taches, les
défauts de pigmentation et les rides. Après une période de desquamation d’une à deux semaines entraînée par le
peeling, vous pourrez observer ses effets sur la texture et la couleur de la peau. Les peaux marquées par le
photo-vieillissement ou ternies par une mauvaise hygiène de vie (tabac…) seront rajeunies, les rides et ridules
seront diminuées ; les peaux tachées ou marquées par des cicatrices d’acné seront unifiées.
Un rajeunissement plus prononcé qui fera disparaître les rides superficielles et atténuera les rides profondes peut
être obtenu avec un peeling profond. Toutefois, ce type de peeling entraîne des risques important de brûlure
cutanée et d’incidents pigmentaires, raison pour laquelle il est rarement pratiqué. Le Centre Médical Saint-Lazare
ne retient pas ce traitement médical parmi ceux qu’il propose pour le rajeunissement de la peau. Il faut savoir que
certains peelings moyens et même superficiels peuvent permettre d’obtenir des résultats déjà spectaculaires en

matière de réjuvénation cutanée. Votre médecin esthétique saura vous conseiller et vous orienter vers le
traitement conduisant le mieux vers les résultats que vous espérez, en fonction du type, de l’âge et de la nature
de peau, de votre mode de vie et de votre budget. Après une première consultation obligatoire, il vous établira un
devis et vous remettra une information détaillée sur le traitement préconisé, afin de vous aider à vous décider en
toute connaissance de cause.


Votre médecin esthétique déterminera le nombre de séances nécessaires afin d’obtenir les résultats adaptés à
vos besoins lors de votre premier rendez-vous de consultation. Le nombre de séances variera selon le peeling
choisi, en fonction de sa composition et sa concentration.
De manière générale, pour un peeling doux aux acides de fruit, un protocole de trois à cinq séances est conseillé
pour un traitement efficace : ce nombre peut varier en fonction de la qualité de la peau du patient. Agir trop
profondément en une seule séance risquerait de détruire l’épiderme et de provoquer l’apparition de cicatrices.
C’est pourquoi un traitement progressif en plusieurs séances est toujours privilégié.
L’espacement de vos séances entre elles d’une quinzaine de jours permettra en effet d’intervenir plus en
profondeur à chaque séance, avant que l’épiderme n’ait eut le temps de se refabriquer –son délai de
renouvellement est de 21 jours-.
Dans le cas d’un peeling TCA concentré à 10% ou 15%, il faut prévoir une série de trois à quatre peelings pour
que le traitement puisse agir sur le derme. On considère généralement qu’un renouvellement des séances quatre
fois toutes les quinze jours permet d’obtenir les meilleurs résultats.
Le traitement en plusieurs séances par peeling TCA pourra être renouvelé deux fois par an au maximum. Si avez
été traité par un peeling TCA plus concentré, à 20 ou 30%, il conviendra de respecter absolument ce délai
minimum de six mois car ce type de traitement reste relativement agressif pour la peau.
Les peelings profonds ne demandent en revanche qu’un seul traitement, car les résultats obtenus sont
permanents. Il suffit par la suite de soigner sa peau et de la protéger du soleil et du tabac pour que les résultats
persistent.