Transpiration excessive


Traiter l’excès de transpiration par la toxine botulique

De quoi s’agit-il ?

transpiration

L’hyperhidrose ou hyper transpiration est un problème qui peut réellement devenir gênant pour certaines personnes.

Il existe actuellement un traitement rapide, indolore et sans danger pour bloquer l’excès de transpiration par l’injection de toxine botulique au niveau des aisselles.

Qui peut effectuer le traitement?

Toutes les personnes transpirant de manière excessive peuvent effectuer des injections de botox au niveau des aisselles. Dès 18 ans, les hommes comme les femmes gênés par l’hyper transpiration pourront avoir recours à cet acte, à condition qu’ils ne présentent aucune contre-indication médicale au traitement.

Cependant, les femmes enceintes ou allaitant leur nouveau-né, les personnes atteintes de certaines maladies neuromusculaire (la myasthénie, la myopathie, la SLA ou le syndrome de Lambert-Eat) ou les personnes hypersensibles à la toxine ou à la sérum-albumin ne pourront pas avoir recours à ce traitement contre la transpiration excessive.

Comment se passe le traitement ?

Les injections de toxine botulique au niveau des aisselles est un traitement médical. C’est la raison pour laquelle une première consultation est obligatoire. Lors de celle-ci, votre médecin esthétique s’assurera que vous ne présentez aucune contre-indication au traitement, vous expliquera le protocole de traitement, les précautions pré et post acte et répondra à toutes vos questions. A l’issue de ce rendez-vous, il vous remettra un devis précis et personnalisé.

Si vous avez décidé de réaliser le traitement, après un repérage consciencieux de la zone à traiter, votre médecin pratiquera environ 10 à 20 micro-injections par aisselle. Il aura veiller au préalable à bien désinfecter la zone traitée. De manière générale, votre médecin esthétique utilisera deux flacons de toxine botulique ( un par aisselle).

Les injections de toxine botulique pour lutter contre la transpiration excessive ne sont pas douloureuses. Nos patient(e)s supportent très bien la séance qui ne dure qu’une quinzaine de minutes en moyenne.

La toxine botulique aura pour effet d’empêcher la sortie cutanée de la transpiration. L’effet sera ressenti après quelques jours et restera efficace 6 à 9 mois. Il est conseillé de renouveler le traitement tous les ans maximum durant les deux premières années afin de potentialiser l’effet dans la durée.

Est-ce un acte sûr et sans danger?

En France, la toxine botulique est utilisée en médecine depuis les années 90 et depuis 2003 à des vues esthétiques. Avec près de 15 ans de recul et utilisée à des doses infimes, la toxine botulique injectée en médecine esthétique ne présente aucun risque pour le patient. Après une série d’injections, il peut arrive que des effets secondaires se produisent, comme pour tout médicament, mais ceux-ci sont rares et pour la plupart réversibles. Les médecins du Centre Esthétique Saint-Lazare font preuve d’une expertise et d’une expérience éprouvée dans ce traitement, qu’ils sauront vous administrer avec les précautions et la précision nécessaires.

Stopper la transpiration au niveau des aisselles est totalement sans danger. Certes le corps a besoin de transpirer mais ce processus a lieu à différents endroits du corps. Ainsi le blocage a un endroit n’aura pas d’incidence sur la régulation de la température du corps. De plus, la toxine botulique a la propriété de se résorber totalement. La transpiration au niveau des aisselles reprendre petit à petit dans les 6 mois suivants la séance.